DARA 30 - Le Pâtural Clermont-Ferrand Puy-de-Dôme, Un établissement agricole gaulois en Limagne d'Auvergne

39,00 TTC

Éditeur : Alpara
Collection : DARA | 30
Lieu d’édition : Lyon
Année d’édition : 2007
Nombre de pages : 344 p.

Résumé :

Ce volume rend compte de dix années de fouilles sur une installation du second âge du Fer de la Grande Limagne d’Auvergne. Les prospections et les opérations d’archéologie préventive montrent que cette plaine, très fertile, située entre l’Allier et la chaîne des Puys a connu une occupation très importante et une exploitation intensive durant l’époque gauloise. Engagée en 1986 dans le cadre d’un programme de recherche de l’université de Sheffield, qui s’était préalablement intéressée à l’agglomération contemporaine « d’Aulnat », et conclue en 1995 par une campagne de sauvetage confiée à l’AFAN, l’étude du site du Pâtural se solde par la première étude monographique publiée d’un site laténien auvergnat. Ce DARA n° 30 est donc un livre très attendu qui doit beaucoup à l’investissement de quelques-uns et de Yann Deberge en particulier.

L’approche méthodique des vestiges immobiliers, confrontée à l’examen de la dispersion des restes, permet une analyse exemplaire du développement du site. Faisant suite à plusieurs occupations plus anciennes – funéraire au vie siècle, domestique au ve siècle -, une installation nouvelle est implantée au tournant du iiie siècle et du iie siècle av. J.-C. Constituée d’une plateforme fossoyée abritant divers bâtiments, elle suscite la comparaison avec les « fermes indigènes », bien connues dans les plaines du Bassin parisien. L’occupation prend une autre tournure dans le courant du iie siècle, puisque l’abondance des vestiges suggère le regroupement d’une population plus importante au sein d’un « hameau » dont les recherches récentes ont encore livré peu d’exemples. Ce hameau ne survivra pas au-delà de la fin du IIe siècle av. J.-C. Le peuplement des Limagnes subit en effet, à ce moment-là, une forte réorganisation liée à un autre événement capital : l’apparition d’un oppidum central au cœur du territoire arverne. L’ouvrage comporte, en outre, une présentation systématique des abondants mobiliers découverts, datés dans leur grande majorité des iiie et iie siècles av. J.-C., ainsi que plusieurs contributions spécialisées sur l’artisanat, les résidus animaux et végétaux…

Une documentation inédite livrée exhaustivement, des interprétations étayées d’analyses rigoureuses, des analyses fondées sur des observations méticuleuses, le tout dans le cadre d’une coordination éditoriale exigeante, font de la monographie du Pâtural un modèle du genre qui intéressera, bien au-delà du cercle des antiquisants, tous ceux que la question de la publication archéologique intéresse.

Découvrez également